Suivez-moi:

Organiser sa cérémonie laïque en 10 étapes

la-soeur-de-la-mariee-blog-mariage-amour-a-saint-malo

Crédits : Kevin Smith

La cérémonie laïque fait de plus en plus d’adeptes : sa simplicité, la liberté de son contenu, le caractère non-religieux de l’engagement séduisent de nombreux couples. C’est un événement symbolique très émouvant mais qui n’a rien d’officiel. Par conséquent, elle ne répond à aucune norme et on peut y faire ce que l’on veut ! Or, comment organiser votre cérémonie laïque si elle ne possède aucune règle ? Je vous ai listé ici 10 étapes qui vous guideront dans la réalisation de votre belle journée…

1. Être en accord avec son partenaire

Et oui ! La communication dans un couple est la réussite de votre mariage ! Car si vous avez une idée précise de ce que vous voulez voir et ne pas voir à votre cérémonie laïque, il est probable que votre compagnon en ait une toute autre idée. La cérémonie laïque étant un concept très libre, beaucoup de futurs mariés s’imaginent de grandes extravagances : des dinosaures géants, un Dark Vador et ses Stormtroopers apportant les alliances et j’en passe…  il est important que vous soyez d’accord sur le contenu et le format de votre cérémonie avant de vous y lancer à corps perdu. Des petits points à deux s’imposent.

2. Choisir un lieu

L’avantage le plus séduisant de la cérémonie laïque est que vous pouvez célébrer votre union n’importe où : au bord d’une plage, au pied d’un chêne centenaire, sur les toits parisiens…
La majorité des couples choisisse de célébrer leur mariage en plein air. Si vous souhaitez vous marier dans un domaine public comme une forêt ou une plage, veillez à demander les autorisations au préalable. Le plus simple est de choisir un domaine privé qui répondra à vos attentes (avec sa propre forêt, son jardin ou son lac). Lorsque vous visitez votre lieu de réception, n’oubliez pas de demander s’ils autorisent les célébrations en extérieur. De plus, prévoyez un plan B en cas de mauvais temps : la pluie n’est pas votre seule ennemie, le froid et le mistral du Sud peuvent aussi gâcher la fête.

3. Définir les temps forts de votre cérémonie

Bien que vous soyez libre de créer votre cérémonie comme bon vous semble, la majorité des couples décide de reprendre quelques codes de la cérémonie religieuse traditionnelle à savoir : l’entrée des futurs époux, l’échange des vœux et la sortie des nouveaux mariés. En effet, il est bon de garder quelques codes de la cérémonie classique pour ne pas désorienter vos invités, notamment les plus âgés qui auront du mal à saisir votre démarche.

4. Choisir votre officiant

Votre cérémonie devra être présidée par un officiant, la personne qui sera en charge d’animer votre cérémonie et de veiller à son bon déroulement. Cette personne peut être un proche ou un membre de votre famille. Cette dernière devra être organisée, rigoureuse et bien entendu à l’aise pour une prise de parole en public. Si vous ne possédez pas cette perle rare dans votre entourage, vous pouvez faire appel à un professionnel : un officiant de cérémonie laïque.

Lorsque vous choisirez votre officiant de cérémonie laïque, il est primordial que la bonne entente règne entre vous et lui, voire même qu’une belle amitié se lie. Vous allez devoir dévoiler vos sentiments les plus purs devant cette personne, il ne faudra pas que sa présence vous gène. Un bon officiant ira d’ailleurs bien au-delà de la simple animation de la cérémonie, comme nous l’explique Magaly, officiante de cérémonie laïque et organisatrice de mariage pour MC2 Mon Amour :

«Afin d’être au plus proche de mes mariés et pour apprendre à les connaître,  je leur fais remplir des questionnaires en ligne sur leurs valeurs, leur passé, leur vie à deux, ce qu’ils attendent du futur… Ensuite,  je contacte tous les intervenants et demande aux mariés de me les décrire afin de les présenter de façon très personnalisée. J’accompagne les mariés et les témoins pour définir le programme de la cérémonie et les prémunir de la page blanche : ainsi, j’aide à l’écriture des vœux, je propose un rituel s’ils souhaitent en réaliser un, nous gérons le timing pour que la cérémonie ne soit ni trop longue, ni trop courte. Le but ultime étant de créer une cérémonie qui leur ressemble vraiment ».

5. Choisir les textes et la musique

Au cours de votre cérémonie, vous pouvez lire ou faire lire des textes. Contrairement aux cérémonies religieuses, ces textes ne sont pas à choisir parmi une sélection. Vous pouvez choisir ce que bon vous semble : votre première lettre d’amour, les paroles d’une chanson, les répliques d’un film, un poème qui vous a touché. Tout ce qui a du sens pour votre histoire.
Si les époux sont de confessions religieuses différentes, chacun peut choisir un texte de sa propre religion. Ces derniers pourront être tous les deux lus en un même lieu.

Il en est de même pour la musique. L‘idée n’est pas de choisir une musique tendance, mais des morceaux qui ont du sens et un pouvoir émotionnel (la musique de votre premier baiser, la chanson de votre couple, celle qui vous faisait rire ou pleurer). Vous pouvez faire venir des musiciens qui pourront interpréter vos chansons préférées sur le lieu de votre cérémonie.

6. Choisir un rituel

En mairie, le rituel est symbolisé par la signature des registres et l’échange des alliances. C’est un acte fort, symbole de votre engagement. Pour votre cérémonie, vous avez le choix d’élire n’importe quel rituel, à partir du moment où il vous ressemble et représente bien l’engagement que vous avez l’un pour l’autre. Aujourd’hui, il existe près d’une centaine de rituels tirés des différentes cultures et des différentes périodes. Ce rituel peut être réalisé entre les époux ou bien avec l’ensemble des invités : un lâcher de colombes, un arbre à vœux, un cordage à enrouler autour des poignets… si aucun des rituels connus ne vous convient, vous pouvez créer le vôtre !

7. Ecrire vos vœux

Exprimer vos vœux est une partie très délicate lors de votre cérémonie. C’est un moment fort et émouvant attendu par les deux époux. Il est donc important de ne pas le bâcler. N’écrivez pas vos vœux à la dernière minute et dans la précipitation, vous n’en serez que déçu. De plus, écrire ses vœux est une démarche personnelle qu’il faudra accomplir seul. Ne les écrivez pas à deux et dévoilez les que le jour de votre mariage.

8. Impliquer ou non les invités

Pendant votre cérémonie laïque, vous serez au cœur de l’attention. Cependant, la valeur de votre engagement n’a de sens que si elle est exprimée en public avec vos proches. À vous de décider si vous souhaitez impliquer vos invités dans la célébration de votre mariage. Cela peut se traduire par la lecture de textes, l’interprétation d’une chanson, un discours, une participation au rituel…

9. Penser à l’équipement technique

Pour une prise de parole en public, qu’elle soit à l’intérieur ou à l’extérieur, un micro s’impose. Prévoyez un premier micro pour votre officiant, un second que le couple pourra se partager et si vous souhaitez faire participer vos invités, un troisième pour l’audience. Bien entendu, une sonorisation et une alimentation électrique seront de mises d’autant plus si vous désirez diffuser de la musique.

Si vous célébrez votre cérémonie laïque en extérieur, l’accès au courant peut s’avérer difficile. Prévoyez des rallonges ou des solutions sans fil. Parlez-en à votre DJ, il pourra certainement vous équiper !

10. Faire une répétition

La répétition n’est pas obligatoire et il est bon de laisser place à l’imprévu pour conserver l’émotion du moment (surtout pour vos vœux, gardez les au chaud jusqu’au Jour J). Cependant, si vous craignez que votre cérémonie soit ennuyeuse, trop longue ou bien que vous êtes trop stressée face à l’improvisation, rien ne vous empêche de faire une mini-répétition sous forme de « fil rouge ». Il n’est pas nécessaire de reproduire votre cérémonie, revoyez juste le programme de votre cérémonie au fond de votre canapé pour vérifier que vous n’avez rien oublié : les accessoires pour le rituel, les rallonges électriques pour le micro et la sono, vos notes pour vos vœux… Vous pouvez également écouter les musiques et lire les textes. C’est l’occasion de se rendre compte qu’une musique est trop longue et mériterai d’être écourtée ou qu’un texte n’est finalement plus aussi beau qu’on se l’était imaginé. Enfin, assurez-vous que votre cérémonie ne dure pas plus de 45 min – 1 heure.

 

Si vous êtes à la recherche de rituels, de textes ou de musiques pour votre cérémonie laïque, je vous conseille vivement le blog de Nolwenn Marchal : The Ceremonie. Elle-même officiante depuis plusieurs années, son blog regorge d’idées précieuses qui raviront les futurs mariés !

 

La soeur de la mariée
Partager sur:
Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  • Répondre Marisa

    Bonjour Stéphanie,
    Merci pour cet article, il est vraiment bien rédigé, clair et très intéressant.
    À bientôt…

    24 février 2017 at 18 h 18 min
  • Laissez votre petit commentaire ici