Suivez-moi:

Opter pour un drone à son mariage

Un drone pour son mariage - La Soeur de la Mariée - Blog Mariage
Nous voyons de plus en plus de photos de mariage prises du ciel. Que ce soit les séances d’amoureux ou les photos de groupe, beaucoup de mariés optent par ce moyen original pour graver les instants de leur mariage. Alors non, ils n’ont pas demandé  à un pilote d’hélicoptère ou de montgolfière de prendre des clichés depuis les nuages, mais ont fait appel à une toute nouvelle technologie : les drones.

Comment avoir un drone à son mariage ? Comment trouver un bon prestataire ? Quels sont les contraintes de cette pratique ? Theo Deffaux, Fondateur, Directeur Artistique et Vidéaste de l’agence Cubriks répond à mes questions autour de l’utilisation d’un drone pour réaliser ses photos et vidéos de mariage.

Un drone pour son mariage - La Soeur de la Mariée - Blog Mariage

Quel est l’intérêt d’utiliser un drone pour ses photos de mariage ?

Faire des prises de vue (photos ou vidéo) avec un drone, c’est l’assurance d’avoir des clichés originaux, hors du commun et novateurs. Marre de la traditionnelle photo de groupe qui prend une heure à prendre ? Avec un drone, vous pouvez réaliser des photos et des vidéos de vos invités vus du ciel et réaliser des effets, comme former un cœur avec vos invités.

Un drone pour son mariage - La Soeur de la Mariée - Blog Mariage

Comment trouver un vidéaste qui peut piloter un drone ?

Il existe des annuaires qui recensent les pilotes de drone. Nous avons celui de la DGAC (Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable), ceux des fournisseurs (comme Dronevolt) ou bien ceux des fédérations (Federation-drone.org par exemple). Cependant, ces derniers réunissent tous les professionnels, de l’industriel en passant par les sociétés de surveillance par drone. Il sera donc difficile de dénicher le vidéaste de votre mariage qui en plus de ses talents de pilote devra aussi être capable d’apporter une touche artistique à ses plans vus du ciel.

Un drone pour son mariage - La Soeur de la Mariée - Blog Mariage

Suite au succès des drones, la grande majorité des vidéastes de mariage se sont mis à utiliser des « aéromodèles », des drones non–professionnels de petites tailles dont l’utilisation dépend d’une réglementation beaucoup plus souple. Pour utiliser un aéromodèle ou un drone à votre mariage, votre vidéaste télépilote devra cependant être déclaré à la DGAC, être détendeur d’un diplôme théorique ULM (au minimum) et être assuré. Par la suite, ce sera à vous d’évaluer la qualité de son travail en fonction de ses anciennes réalisations, comme pour un photographe. N’hésitez pas à lui demander un portfolio ou une démonstration de vol pour évaluer sa maîtrise de l’appareil. De plus, même si il n’a aucune obligation d’en posséder, vous pouvez lui demander s’il a suivi une formation de pilote de quadricoptère.

Un drone pour son mariage - La Soeur de la Mariée - Blog Mariage

Un drone pour son mariage - La Soeur de la Mariée - Blog Mariage

Faut-il faire des demandes d’autorisation de vol ?

Si vous souhaitez que votre vidéaste fasse des prises de vue aérienne de votre mariage, il y a deux cas de figures :

  • Pour des vols hors agglomération (un champ, un domaine à la campagne, un jardin familial), il n’est pas nécessaire de demander une autorisation de vol.
  • Pour filmer et voler en agglomération, il est à la charge du vidéaste de demander une autorisation auprès de la préfecture de la ville concernée, notamment si vous souhaitez filmer votre sortie de la Mairie, par exemple.

En aucun cas les mariés devront faire de démarches auprès des administrations.

En cas de chute ou de casse de l’appareil, qui est responsable ?

Que ce soit une chute liée aux conditions météorologiques, à une collision avec un élément du décor (poteau électrique, arbre…), un invité éméché qui bouscule le télépilote, la responsabilité du drone est à l’entière charge du vidéaste. Que cela soit un problème de vol ou un problème au sol, en aucun cas les mariés ne seront responsables de la perte, la panne ou la casse de l’appareil.

Un drone pour son mariage - La Soeur de la Mariée - Blog Mariage

Combien cela coûte de filmer son mariage avec un drone ?

Les prix dépendent de la technicité de l’appareil, de la qualité de la caméra et du stabilisateur utilisée. Plus le matériel est performant, plus l’addition sera salée, mais plus votre film sera beau et conforme à vos attentes ! Souvent, les vidéastes l’incluent directement dans leur prestation. L’option peut varier entre 150 € et 600 €.

Un drone pour son mariage - La Soeur de la Mariée - Blog Mariage

Pour faire des économies, certains feront appel à des amateurs ! PRENEZ GARDE ! Confiez les prises de vue à un vidéaste amateur est aussi risqué que de prendre un photographe sans compétence : il n’y aucune assurance sur le matériel et surtout, vous n’êtes pas à l’abri d’un (très) mauvais résultat !

Un drone pour son mariage - La Soeur de la Mariée - Blog Mariage

En savoir plus :

  • Un quadricoptère peut voler jusqu’à 500 m au-dessus de son point de départ (du sol, d’un immeuble, d’une montagne), cependant il n’est autorisé à voler que jusqu’à 150 m du sol.
  • Les prises de vue sont filmées en haute-définition pour un rendu optimal,
  • La longueur d’un film dépend de l’autonomie de la batterie (entre 20 et 30 min) et la mémoire des cartes SD utilisées pour sauvegarder le film. Un bon professionnel aura prévu plusieurs cartes SD et plusieurs batteries.

Un mariage filmé avec un drone

Envie de savoir à quoi ressemble un mariage filmé depuis le ciel ? Découvrez le travail de Theo Deffaux sur son compte Vimeo. C’est également lui qui a réalisé la vidéo du shooting d’inspirations Gastby : un mariage au cœur des années 20 que vous retrouverez sur le blog.

MARIAGE DRONE VIDEO – Teaser 2016 [HQ] from Theo cubriks on Vimeo.

La soeur de la mariée
Partager sur:
Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi

5 Commentaires

  • Répondre Telepilote de drone

    Theo Deffaux, il va falloir se renseigner un peu avant de raconter autant de betises et de fausses informations.

    « Il sera donc difficile de dénicher le vidéaste de votre mariage qui sera, dans la plupart des cas, un amateur ou un pro-amateur (et donc non enregistré dans les annuaires) » -> FAUX : un amateur n’a le droit de filmer/prendre des photo si les prises de vues sont faites dans le cadre loisir donc en aucun cas pour un mariage

    « Pour utiliser un aéromodèle ou un drone, votre vidéaste télépilote n’aura pas forcément besoin d’un brevet ni de déclaration à la DGAC » -> FAUX : le télépilote doit etre déclaré à la DGAC, avoir un diplome théorique ULM minimum, avoir fait un déclaration d’activité, rédigé un MAP, avoir une assurance, ….

    « Si vous souhaitez filmer votre sortie de la Mairie, il est aussi possible de négocier avec le/la Maire de la commune, sans passer par la case « préfecture » -> FAUX : une autorisation de vol en agglo soit obligatoirement être demandé à la préfecture

    « Un quadricoptère peut voler jusqu’à 500 m au-dessus de son point de départ (du sol, d’un immeuble, d’une montagne) » -> FAUX : il est interdit de voler au dessus de 150m

    De plus, il est interdit de suvoler des personnes sans avoir fait signer une attestation d’information permettant aux invité de se trouver à l’interieur de la zone d’exlusion (entre 10 et 30m du point au sol sous le drone)

    25 septembre 2016 at 13 h 44 min
    • Répondre Théo D.

      Bonjour,

      Tout d’abord merci pour votre commentaire.

      Je dois dire que j’ai étais moi même mal renseigner à propos de l’altitude de vol, mais également pour la demande au maire de la ville, je savais pour la préfecture bien-sur, mais je pensai que c’était « toléré ».

      En revanche, en ce qui concerne les autorisations, brevet ULM et enregistrement DGAC, il est bien-sur évident qu’une personne sans Brevet, ni enregistrement ne peut en aucun cas proposer ses services lors d’un mariage.

      Stéphanie à du synthétisé toutes mes explications, nous nous sommes mal compris. Il est vrai que c’est très complexe. Il s’agit simplement d’une erreur de compréhension entre nous. Je n’ai pas pris le temps de bien vérifier son article après reformulation de mes réponses avant la publication, c’est de ma faute.

      Merci pour les corrections apportés.
      Théo D.

      27 septembre 2016 at 12 h 16 min
      • Répondre Telepilote de drone

        Pas de soucis, j’ai moi même fait une petite coquille 😉 :

        Un amateur n’a le droit de filmer/prendre des photo si les prises de vues sont faites hors du (plutôt que « dans le ») cadre loisir donc en aucun cas pour un mariage

        27 septembre 2016 at 12 h 28 min
      • Répondre La Soeur de la Mariée

        Bonjour Theo et Yannick !
        N’étant pas une experte, je vous remercie de m’avoir apporté tous les deux des éléments de réponse à cette activité très prometteuse, surtout pour nos futurs mariés 😉
        Je vais donc apporter quelques modifications à l’article pour que tout cela soit juste et correct.
        Il est vrai que la législation est difficile à saisir aux vues des différences entre les tailles de drone et leurs usages (privé/loisir et public/professionnel).
        Il n’empêche que le résultat final des prises de vue aérienne reste saisissant !

        27 septembre 2016 at 12 h 31 min
        • Répondre Telepilote de drone

          C’est vrai que la reglementation est assez complexe (même pour les pros 😉 ), le point compliqué et pourtant le plus important (et que même la majorité des pros ignore ou ne respecte pas) étant surtout de faire signer l’attestation d’information à tous les invités si jamais on compte survoler des personne. Pas facile à mettre en place le jour d’un mariage mais pourtant indispensable pour être dans les clous.

          Bon mariage à tous 😉

          27 septembre 2016 at 13 h 12 min

    Laissez votre petit commentaire ici